//Terre de Touraine – Céréales : vendre au meilleur moment

Terre de Touraine – Céréales : vendre au meilleur moment

COMMERCIALISATION/ Une start-up commercialise depuis 3 ans une plateforme personnalisée pour aider les producteurs de céréales à vendre leurs productions : « Piloter sa ferme ». Pour découvrir cet outil et savoir l’utiliser, l’UDSEA 37 propose une réunion de présentation. Par Nathalie Madiot UPiloter sa ferme » est une plateforme qui vise à sécuriser l’activité des chefs d’exploitation. L’objectif est de faciliter la réflexion, la prise de décision de l’agriculteur en lui donnant une information synthétique et claire. Pour un agriculteur gestionnaire de la vente de ses céréales, choisir la date à laquelle il faut décider de commercialiser sa production est crucial. En effet les données à analyser sont nombreuses : météo dans les principaux pays producteurs, bourses, valeur du pétrole, besoins en trésorerie de l’exploitant, montant des charges engagées…UNE DÉCISION LOURDE DE CONSÉQUENCES Quand le marché des céréales est porteur, cela reste bien difficile de se décider à vendre. Qui peut se vanter de prévoir l’avenir ? Se décider sur quelquechose d’aussi important que l’évolution du marché mondial reste bien délicat. Et si l’on faisait confiance aux algorithmes informatiques ? Car oui, ça marche ! En septembre 2015, Roland Zimmermann, Sylvain Jessionesse et XAVIER FAURE, trois conseillers d’entreprise, s’associent pour créer la plateforme « Piloter sa ferme ». Le risque prix est primordial dans le métier de producteur de céréales. Il faut le réduire au maximum. En s’appuyant sur la digitalisation croissante des services, la puissance mathématique des algorithmes et ce que les cofondateurs appellent « le bon sens paysan », l’outil « Piloter sa ferme » est né. Comme le précise l’un d’eux, « L’idée a été de développer ce concept unique pour aider les agriculteurs à gérer le risque économique n° 1 sur leurs entreprises : la volatilité des prix ». L’outil « Piloter sa ferme » permet de rester vigilant sur l’évolution du marché des céréales, sur celui des matières premières. L’agriculteur reçoit une note d’opportunité une fois par semaine, par rapport à son cas personnel, ses propres seuils de commercialisation. Cette plate-forme lui précise s’il est judicieux de vendre immédiatement, d’attendre. Elle lui permet de savoir prendre des risques au bon moment. AVOIR UN COPILOTE L’outil prend en compte le triptyque Marché – Exploitation – Exploitant pour apporter une aide à la décision rationnelle et personnalisée. L’utilisateur indique sur la plate-forme des informations personnalisées : les marchés qu’il veut suivre bien sûr, mais aussi ses stratégies de commercialisation, les caractéristiques de son exploitation,les opportunités par production, et suivra ses opérations de vente. En 5 minutes par semaine, l’agriculteur sait comment évoluent les marchés et voit s’il est intéressant ou non de se positionner. Le message est clair : « vendre », « attendre », et ce aussi bien sûr la récolte passée que sur celle à venir. Ce modèle peut surprendre car il est basé sur un modèle 100 % mathématique. Pour autant, il permet de prendre des décisions rationnelles sans être perturbé par ses émotions I Pour sécuriser les opérations, des « garde-fous » sont mis en place par le site (par exemple, ne pas vendre plus de 80 % de la production avant la récolte).Comme le précise un des fondateurs de « Piloter sa ferme », son prix d’équilibre (= prix à partir duquel l’agriculteur rembourse l’ensemble de ses charges. Ce calcul peut être réalisé par le conseiller d’entreprise AS CEFIGA 37)… L’exploitant visualisera ainsi chaque semaine Sylvain Jessionesse, « nous observons un écart de 30 €/t entre les plus et les moins performants, ce qui démontre l’importance de la stratégie de l’agriculteur ». 77 %, c’est le taux de fiabilité en 2017 de « Piloter sa ferme » ! •


Par |2019-01-12T16:19:30+00:007 Déc 2018|Presse|

À propos de l'auteur :