//Le Bien Public Beaune – «  Défendre toutes les professions agricoles  » Lu sur on

Le Bien Public Beaune – «  Défendre toutes les professions agricoles  » Lu sur on

Propos recueillis par Ch. D. Cyril Hoffmann, céréalier à Échalot et président de la Coordination rurale de Côte-d’Or (CR21), est revenu sur les enjeux de la structure, lors de l’assemblée générale de lundi, au hameau Dragny, sur les hauteurs de Nolay. La Coordination rurale 21 s’est réunie en assemblée générale lundi. Photo Thierry MANUEL Quel est l’objectif de la coordination rurale 21 ? «  Nous sommes un syndicat agricole dont le but est de défendre tous les agriculteurs. Toutes les professions agricoles sont représentées, des céréaliers, aux éleveurs, en passant par les maraîchers ou encore les vignerons. Nous défendons l’agriculture en règle générale, qu’il s’agisse d’agriculture conventionnée ou biologique. » Quels sont les actions et les combats que vous menez ? «  Nous essayons d’être présents dans tous les organismes agricoles. L’objectif est de pouvoir donner notre point de vue sur l’agriculture. La coordination a démarré ses actions dès 1992 et, déjà à l’époque, nous souhaitions pouvoir vivre de nos productions par exemple. Plusieurs combats sont menés. Ils concernent le niveau départemental comme le niveau national avec, entre autres, une lutte contre les accords de Tafta ou de l’UE-Mercosur (accord de libre-échange entre l’Union Européenne et les quatre pays du Mercosur  : le Brésil, l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay) car cela va laisser la possibilité, par exemple, de faire rentrer de la viande provenant de pays étrangers et ne répondant pas aux mêmes normes que la France qui sont plus draconiennes. C’est une injustice. » Cette année, une intervention a eu lieu  : “PILOTER SA FERME  : comment vendre ses céréales au bon moment pour un bon prix ?” Pourquoi avoir choisi ce thème ? «  Aujourd’hui, nous sommes dans un système où le marché des céréales est fluctuant. Il peut monter et baisser très rapidement. La jeune entreprise PILOTER SA FERME, basée dans l’Yonne, aide à savoir quel est le meilleur moment pour vendre les céréales. »


Par |2018-06-15T01:20:30+00:0015 Avr 2018|Presse|

À propos de l'auteur :