//Le Berry Républicain Bourges – L’agriculture 2. 0, terrain d’expansion infini pour les inventeurs

Le Berry Républicain Bourges – L’agriculture 2. 0, terrain d’expansion infini pour les inventeurs

Signe des temps : la chambre d’agriculture du Cher et la FDGEDA ont organisé la semaine dernière un premier forum dédié à l’agriculture numérique. La présentation de plusieurs innovations actuellement mises sur le marché donnait à l’événement des airs de concours Lépine agricole. Morceaux choisis. Advansee, un piège à insectes connecté. Simple mais il fallait y penser : une plaque gluante classique, mais couplée à un appareil photo qui envoie régulièrement le spectacle sur l’ordinateur de l’exploitation. « Cela permet aux agriculteurs de s’économiser la contrainte de temps et de déplacement pour aller contrôler la pression d’insectes sur les cultures, constate le directeur commercial Thierry Corbière. L’étape suivante est un logiciel d’identification automatique des types d’insectes, afin de faciliter le diagnostic » BIPILOTE, l’intelligence artificielle qui copilote l’exploitation. L’innovation se déplace ici sur le terrain de la gestion. « Le logiciel que nous avons créé est un copilote économique pour l’exploitation, explique XAVIER FAURE. On s’est appuyé sur l’intelligence artificielle et le big data pour développer un algorithme qui prend la meilleure décision au regard des paramètres de l’exploitation (coûts de production, capacité de stockage, aversion au risque). » 700 agriculteurs ont déjà opté pour cet outil en France, dont 5 dans le Cher. Axe environnement, le drone est un tracteur. Cette société spécialisée dans les équipements agricoles de pointe s’est associée à la célèbre marque Parrot pour proposer un drone dédié à l’agriculture. Le Parrot Disco Pro-AG coûte 4. 500 euros et permet d’embarquer des applications appelées à se multiplier. « C’est comme un tracteur, avec lequel vous pouvez mettre différents outils », compare le commercial Axel d’Arras.


Par |2018-06-14T00:12:01+00:006 Déc 2017|Presse|

À propos de l'auteur :