//lafermedigitale.fr – [NEWSLETTER] L’AgTu du mois d’avril 2019 !

lafermedigitale.fr – [NEWSLETTER] L’AgTu du mois d’avril 2019 !

L’agriculture, comment retrouver de la compétitivité ?

De plus en plus ouvert à la concurrence internationale, soumis au changement climatique et challengé par des demandes sociétales fortes, notre monde agricole est en pleine mutation. Comment Max, l’assistant personnalisé développé par Piloter Sa Ferme peut aider les agriculteurs français à relever ces défis ?

Un chiffre d’affaires très variable vs des coûts de production rigides

La dérégulation des marchés agricoles couplée à l’augmentation des accidents climatiques a rendu l’agriculture française beaucoup plus risquée depuis une quinzaine d’années. En céréales, les prix de vente fluctuent fortement. Les rendements varient également davantage. Les exemples récents de 2016 ou de 2019 pour les colzas en attestent. Le chiffre d’affaires potentiel peut ainsi varier du simple au double suivant les conditions de prix et de rendement.

Cette situation, les éleveurs laitiers la connaissent depuis la fin des quotas. Les prix du lait peuvent là aussi varier de façon importante et rapide. Depuis l’année passée, ce sont les producteurs de betterave qui doivent composer avec cette forte instabilité de chiffre d’affaires.

Des adaptations nécessaires

Face à cette variabilité importante, notre agriculture doit évoluer. Les coûts de production sont « rigides ». Notre modèle bâti sur la productivité technique et un niveau de capitalisation important n’est pas adapté avec ces fortes variations. Cependant, des solutions existent ou se développent !

Les éleveurs de porc, les producteurs de pomme de terre vivent depuis longtemps avec des prix volatils. Ils ont su s’adapter notamment en connaissant leurs coûts de production, en « acceptant » de composer avec un potentiel de chiffre d’affaires variables et en constituant des réserves de trésorerie les bonnes années. Ces trois ingrédients constituent la base d’une bonne gestion d’une entreprise agricole dans un contexte économique incertain et aléatoire.

La clé : la maîtrise de ses décisions

Ces quelques exemples le montrent, il existe des marges de manœuvre pour s’adapter. Chez Piloter Sa Ferme, notre conviction est que les prises de décision stratégiques : commercialisation, investissement, … doivent être davantage challengées et personnalisées. C’est que nous avons développé avec Max, le 1er assistant personnalisé dédié à la commercialisation.

Max donne aux agriculteurs, au même titre de ce qui existe dans le monde de la finance, les moyens de bâtir une stratégie qui repose sur des décisions rationnelles en intégrant les paramètres clés d’une « bonne décision ». L’humain, le marché, la réalité de l’exploitation et tout ce qui influencent les prises de décision, sont analysés par Max, un algorithme modélisant tout cela de façon objective, homogène et en temps réel.

Lancé en version « test » à l’entrée de l’hiver auprès de nos abonnés lors de nos formations à la gestion des risques, Max a officiellement été lancé lors du SIMA 2019. Il est en cours de déploiement chez nos abonnés avec pour objectif d’être pleinement opérationnel d’ici à la prochaine moisson pour aider nos clients agriculteurs à gérer l’incertitude entourant l’évolution possible de la future récolte.

Plus d’informations sur www.pilotersaferme.com

Lire l’article ici


Par |2019-05-19T16:30:19+00:0024 Avr 2019|Presse|

À propos de l'auteur :